Une troisième voie entre l’Etat et le marché

3114

Editions Quae

Sous la coordination de Martine Antona et François Bousquet

Et s’il existait une troisième voie entre le tout privé ou le tout public pour gérer de façon optimale certains biens et ressources naturelles communes ? comme certains espaces forestiers, des estives, ressources en eau et à tout ce que nous pourrions extrapoler dans ce cadre : « une voie alternative à la fois aux régulations purement marchandes et aux fonctionnement administratifs bureaucratiques« .

Martine Antona, économiste et François Bousquet chercheur en sciences de l’environnement, tous deux au Cirad ont coordonné cet ouvrage tiré des interventions d’Elinor Ostrom, prix Nobel d’économie en 2009, lors de son passage en France en 2011. Cette économiste de réputation internationale orienta, en effet, ses études sur les thèmes des systèmes socio-écologiques  » c’est-à-dire sur la relation entre dynamiques écologiques et dynamiques sociales. Ses travaux ont ceci d’original qu’ils réduisent la fracture et le « compartimentage » ou le confinement entre Sciences politiques et Sciences économiques et tendent ainsi vers un plus grand pragmatisme.

Ses observations, études et écrits viennent contredire la théorie de l’économiste Hardin, selon laquelle une ressource qui ne serait pas appropriée est condamnée à être surexploitée, car chacun aurait alors tendance à en profiter au maximum avant que les autres ne le fassent. Elinor Ostrom a ainsi observé, que dans le cadre de certains écosystèmes dans lesquels l’homme intervient, il n’est pas forcément besoin d’autorité supérieure pour définir et aboutir à un prélèvement soutenable. Encore faut-il qu’il y ait des « arènes »ou cénacles dans lesquels les personnes concernées puissent « observer l’évolution des ressources, créer des règles, apprendre à se faire confiance ». Entre ici également en jeu le concept de « polycentricité » et l’observation que la « diversité des centres de décisions coordonnés suivant de multiples modes, forme un système qui offre de multiples services », positifs pourrait-on ajouter.

Une dynamique évolutive

Cette économiste, fait évoluer progressivement ses travaux en les confrontant à la fois avec des études de terrain et avec des résultats d’expérimentations (notamment en ateliers ou workshops). Le fonctionnement et la gouvernance de nouvelles formes d’économie « collaboratives, sociales et solidaires… » sont ainsi étudiés. Ceci ne veut cependant pas dire pour autant qu’une gestion optimale ne pourrait être le fait que de micro-contexte, ou micro situation. Quelques exemples montrent, en effet, que là ou de petits groupes ont échoué, des groupes plus importants sont arrivés à leur fin. D’autre part d’importantes interactions font que les ressources naturelles locales sont de plus en plus influencées par des actions, décisions ou processus à plus grande échelle (celle du monde, des marchés internationaux, des effets qu’elles ont sur le changement climatique). « Un nombre croissant de systèmes-socio-écologiques sont de plus en plus connectés et moins limités ou confinés spatialement… Ni des approches de gouvernance trop locales, ni des approches trop globales ne semblent suffisantes, pour répondre à ces nouveaux défis et il s’agit donc de développer des modèles de gouvernance qui soient vraiment imbriqués à différentes échelles »

A l’heure où la gestion des bien communs de notre planète, qu’il s’agisse des ressources forestières, agricoles, en eau ou même halieutiques… doit être optimisée, cet ouvrage paraît de la plus grande actualité. Lorsque la compréhension des enjeux est acquise, l’implication des personnes concernées, (le terme de société civile est-il un peu restrictif ?) semble en effet, gage d’efficacité, c’est donc ici une troisième voie à méditer et certainement à expérimenter au présent et peut être pour un meilleur avenir.

Une troisième voie entre l’Etat et le marché

échanges avec Elinor Ostrom

sous la coordination de Martine Antona et François Bousquet

Editions Quae

http://www.quae.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s